lundi 11 décembre 2017

Nocturne au Centquatre ...


J'ai souvent peint au Centquatre : des installations artistiques, des acrobates, des danseurs, l'architecture, elle-même... Mais c'est la première fois que je le peint de nuit. C'est un croquis très rapide, j'avais peu de temps avant d'entrer dans le salle pour voir le spectacle de Aurélien Bory. Mais j'ai aimé cette ambiance sombre avec seulement quelques éclats lumineux.

[ aquarelle, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

mardi 5 décembre 2017

Venise, la couleur magique de la lagune ...


En novembre, la lumière de Venise est superbe même si elle est de courte durée car le soleil se couche à 16h30... Ce qui marque particulièrement est la couleur de l'eau, ce vert si étonnant et particulier. Il entre en résonance avec les oranges, roses et rouges des bâtiments de la ville. Il fait chanter ces couleurs chaudes.


Ces deux aquarelles ont été faites juste au moment du coucher du soleil. Celle du dessus, le samedi soir et l'autre, le dimanche.
La ville se met à rougeoyer, et les reflets or de l'eau sont magiques. Il faut peindre très vite car l'ombre prend rapidement le pas sur les miroitements dorés!



[ aquarelles, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

jeudi 30 novembre 2017

La biennale en novembre, une autre manière de découvrir Venise ...


Je suis toujours venue à Venise au mois d'août. Arriver à Venise au mois de novembre est une découverte pour moi. La lumière est superbe. Le seul inconvénient est que le soleil se couche très tôt et que l'on a peu de temps pour peindre...
Le premier jour, j'ai visité l'Arsenale : de grandes halles envahies par des installations artistiques. Beaucoup de choses intéressantes, notamment l'oeuvre de Ernesto Neto (ci-dessous), grand filet en crochet (fibre végétale) qui encourage la méditation du visiteur.


Le lendemain, j'ai découvert les pavillons des Giardini. Peu de choses intéressantes à part les pavillons Coréens et Japonais. La performance "Faust" du Pavillon allemand n'a malheureusement pas eu lieu. J'ai beaucoup aimé la grande sculpture en fibre de verre de Sin Aurdal qui traverse le pavillon Scandinave (ci-dessous).


A la nuit tombante, j'ai décidé de ne pas me laisser abattre et de tenter une aquarelle de nuit : les immenses mains sortant de l'eau de Lorenzo Quinn sont impressionnantes. Malgré le froid et le peu de lumière (Venise est une ville très peu éclairée la nuit), j'ai tenté de capturer cette étrangeté.


[ aquarelles, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

lundi 20 novembre 2017

Après la Tour Eiffel, les espaces inspirants du musée de l'Homme! ...


Après une matinée dynamique (mais un peu fatiguante) à dessiner la Tour Eiffel, c'est le calme du musée de l'Homme que j'ai apprécié. L'artiste Mathieu Mercier a été invité à créer plusieurs oeuvres au coeur de l'exposition permanente. Son monticule de masques, sous le regard des bustes ethnographiques, est à la fois émouvant et effrayant.


C'est au deuxième étage que l'on découvre la rencontre improbable d'une yourte et d'un camion africain, sous le regard sévères de masques viriles!

[ aquarelle + encre, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

jeudi 16 novembre 2017

Une incroyable journée pour fêter les 10 ans d'Urban Sketchers! ...


A l'invitation du groupe Urban Sketchers, j'ai organisé une rencontre "avec vue sur la Tour Eiffel" pour le groupe Urban Sketchers Paris. Nous nous sommes retrouvés le samedi matin pour fêter les 10 ans d'Urban Sketchers. Les groupes du monde entier ont dessiné sur 24 heures et ont été publiés en direct au fur et à mesure de la journée. Vous pouvez suivre cet événement sur Instagram avec le #UskGlobal24hrSketchwalk.

[ aquarelle, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

Merci à Brigitte Lannaud Levy pour la photo finale!

samedi 11 novembre 2017

Couleurs d'automne dans le jardin du Palais Royal ...


[ aquarelle, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

mardi 7 novembre 2017

Et voici mon Inktober 2017! ...


Inktober est une proposition de Jake Parker : dessiner à l'encre chaque jour du mois d'octobre. On publie en ligne ses dessins au fur et à mesure pour s'encourager les uns les autres.
A notre convenance, on peut s'aider avec une liste de sujet publiée quelques jours avant. C'est l'option que j'ai prise même si certains dessins ont été pensés en dehors de cette liste.


Pour envisager d'aller au bout de l'expérience, j'ai choisi de travailler dans un unique carnet Moleskine petit format (A6) s'ouvrant à l'italienne. J'ai deux stylos plume, un noir et un sépia, et trois pinceaux à encre, un gris, un sépia et un rouge. Parfois, j'ai aussi utilisé de l'encre de Chine noire.


Le plus compliqué est de réaliser un dessin par jour, de rester dans le thème et de continuer à expérimenter. C'était intéressant de publier sur Instagram et de recevoir les réactions des autres, souvent encourageantes.
La troisième semaine, j'ai eu un peu de mal à suivre le rythme et j'ai pris un peu de retard. Je me suis relancée en travaillant sur des évocations plutôt abstraites des thèmes proposés.


Plus j’avançais, plus la couleur me manquait. c'est pour cela que sur la fin, j'emploie de plus en plus l'encre rouge.
Et finalement, je suis arrivée au bout! Un carnet complet, à l'encre uniquement, en masse et en trait.
A l'année prochaine #Inktober...


[ encres, 9x28cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

vendredi 3 novembre 2017

Un instant volé de l'exposition du Prix Duchamp au Centre Pompidou ...


Comme d'habitude, je me suis installée dans un petit coin de l'exposition du Prix Duchamp au Centre Pompidou, discrète et silencieuse. J'ai peint pendant de longues minutes cet espace complexe en essayant de mettre en relation les différentes installations de cette salle. Ce qui m'intéressait était de travailler sur une gamme de gris colorés, parfois plus colorés que gris (!) et de les travailler dans rythme plutôt vertical.
J'étais concentrée quand un gardien est venu me dire que faire de l'aquarelle dans l'expo était interdit... J'ai commencé une conversation avec lui pour avoir le temps nécessaire de terminer mon aquarelle. Mais au bout d'un moment, il a bien fallu que je range mon matériel...
Je vais finir par demander une autorisation pour pouvoir dessiner dans les musées!

[ aquarelle, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

jeudi 26 octobre 2017

Sculptures, de la Fiac au Palais de Tokyo ...


J'ai arpenté le Jardin des Tuileries à la recherche d'une oeuvre intéressante à peindre. Mais les sculptures exposées cette année pour la Fiac 2017 ne m'ont pas inspirée, trop petites, pas assez étonnantes...
C'est devant le Grand Palais que j'ai trouvé mon bonheur avec ce banc de Pablo Reinoso : sculpture à la fois utile et belle, simple et complexe à la fois.


Deux jours après, j'ai traversé rapidement l'exposition de Camille Henrot, "Days are Dogs" au Palais de Tokyo. j'ai été attirée par le rouge flamboyant des tapis de Jujitsu et son reflet dans les sculptures torturées de l'artiste.
[ aquarelle, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

mardi 17 octobre 2017

En quête de l'équilibre au Panthéon ...


Depuis l'année dernière, les spectacles du Théâtre de la Ville ont lieu "Hors les murs" car le théâtre est en travaux. Ainsi, le spectacle de Yoann Bourgeois est donné au Panthéon. Le terme "spectacle" est inexact, c'est en fait une exposition vivante à laquelle nous allons assister.
En attendant l'ouverture des portes du monument, la foule s'agglutine sous l'imposant porche à colonnes. J'en profite pour croquer à l'encre cette foule dont les silhouettes d'ombres se détachent sur le marbre clair des colonnes.


"La mécanique de l'histoire - une tentative d'approche d'un point de suspension" commence par un prologue au centre du Panthéon. Une jeune femme oscille en harmonie avec le pendule de Foucault.
Ensuite la foule se sépare en 4 groupes et chacun assiste à un spectacle. Nous tournerons dans le sens des aiguilles d'une montre pour suivre les 4 installations. Dans une demie pénombre, je tente de saisir le mouvement des acrobates du module "Energie" qui apparaissent, bondissent, montent les escaliers et disparaissent dans des caches secrètes à un rythme effréné.


Ensuite, nous assistons à un "problème à 2 corps" dans un dispositif appelé "Inertie". Dans un mouvement de rotation continue d'un large plateau carré, les danseurs se suivent et se rapprochent emmenés par la vitesse.
La "trajectoire" est impressionnante : l'acrobate est fixée au bout d'une longue perche fixée sur un point de rotation, elle joue avec la vitesse, la gravité et l'équilibre pour s'envoler et nous faire oublier le haut et le bas.


Le dernier dispositif s'intitule "équilibre" : un plateau en équilibre est habité par deux acrobates qui maintiennent cet équilibre instable dans un effort commun. La tension et l'attention entre eux est intense.
J'ai tenté de saisir ces points d'équilibre et ces tensions dans une pénombre de plus en plus dense, pas simple mais passionnant. De plus, pouvoir croquer pendant un spectacle, cela est exceptionnel. J'aimerais pouvoir le faire plus souvent!


[ encres, 13x41cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

mercredi 11 octobre 2017

On croque pour la Fête de la Science! ...


J'ai passé quelques heures à la Cité des Sciences vendredi dernier pour croquer La Fête de la Science. Le groupe Urban Sketchers Paris a été sollicité pour suivre cet événement vendredi et samedi. Nos dessins ont été relayés sur les réseaux sociaux de la Cité #citedessciences #fds2017
C'était la journée des scolaires, la cité grouillait d'enfants surexcités par cette sortie exceptionnelle! Dans le premier dessin, vous pouvez découvrir un atelier mêlant réalité virtuelle et sensations physiques : dans "Virtual Moon Walk", les enfants croient vraiment marcher sur la Lune. Une vraie réussite.


L'atelier suivant étaient plus artisanal mais tout autant passionnant : découvertes, surprises et expérimentations autour de la chauve-souris.
[ aquarelle, 30x42cm sur carnet Stillman & Birn aquarelle ]

vendredi 6 octobre 2017

Trouver son "Point de Vue" au Château de Champs sur Marne ...

[ aquarelle, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

Le groupe Urban Sketchers Paris a été invité à participer à une journée d’hommage à tous les arts le 1er octobre 2017 au Château de Champs-sur-Marne et dans son parc pour une journée festive et inventive.
Le Thème de cette année était : Le Point de Vue.
Nous étions environ une vingtaine à participer à l'événement. Avec Delphine, Savath et Agnès, nous avions le créneau de 14H à 15H pour dessiner à l'intérieur du Château. Après une visite des lieux, chacun a choisi son point de vue et son mode d'expression : noir et blanc, couleurs, stylos, encre ou aquarelle.


J'ai eu la chance d'avoir une deuxième session de dessin à l'intérieur du château. Emportés par la délicatesse et la beauté des décors, nous avons eu beaucoup de mal à quitter le château au moment de se fermeture.

[aquarelle 32x24cm sur papier aquarelle]

Nous nous sommes ensuite retrouvées pour un dernier café chaud et quelques chouquettes dans les dépendances du château pour débriefer de l'expérience.
Nous avons tous passé un très bon moment.

lundi 2 octobre 2017

Mission impossible au Centquatre ! ...


L'installation "Waterbones" de Loris Cecchini faites d'un millier d'os à trois têtes était trop tentante à peindre. J'avais anticipé la difficulté à garder en réserve les brillances des os; à préserver les lumières et à créer ce mouvement général construit par des centaines de petits détails. J'ai commencé l'aquarelle en travaillant le fond et en gardant en réserve les osselets, j'ai essayé de les faire ressortir grâce à l'ombre portée des bâtiments. Puis j'ai ajouté quelques ombres froides ou lumières chaudes à la sculpture elle-même; C'est la vibration entre les différents matériaux et couleurs que je souhaitais exprimer, je pense y retourner pour tenter une nouvelle aquarelle!
Cette sculpture fait partie de l'exposition Continua Sphères ENSEMBLE qui est ouverte jusqu'au 19 novembre prochain.
[ aquarelle, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

mercredi 27 septembre 2017

Deux jolies publications avec mes aquarelles ce mois-ci! ...


En septembre, j'ai eu la chance de recevoir dans ma boîte aux lettres deux jolies livres sur l'art du croquis sur le vif. Le premier est "5 minute sketching - Landscapes" de Virginia Hein aux éditions Rotovision (en anglais). Virginia nous guide pas-à-pas dans l'observation, la compréhension et la représentation de différentes formes de paysage. Deux de mes aquarelles lui servent de support pour ses explications : l'un pour faire vibrer un paysage par des personnages et l'autre, sur l'utilisation d'une palette limitée pour garder son focus sur le sujet traité.


Le deuxième ouvrage, "L'art du croquis sur le vif" est écrit par Delphine Priollaud-Stoclet et est édité chez Emma Prot Editions. Delphine nous guide dans l'apprentissage du dessin sur le vif avec intelligence et finesse, sans avoir recours à des "trucs" ou recettes mais nous poussant à aller chercher ce que l'on veut vraiment exprimer par le dessin en étant conscient de ses choix et à l'écoute de son sujet.

Merci à Virginia et Delphine de mettre en valeur mon travail dans leurs publications.

samedi 23 septembre 2017

Visite inédite du siège du Parti Communiste pendant les Journées du Patrimoine ...


[ aquarelle, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]
Le week-end dernier, le siège du Parti Communiste était ouvert pour les Journées Européennes du Patrimoine. J'ai pu visiter la terrasse et découvrir les ruches installées sur le toit depuis deux ans. Les courbes et contre-courbes de l'architecture d'Oscar Niemeyer sont plus compréhensibles depuis la terrasse car on a une vision d'ensemble. Ce jour-là, les gris colorées des nuages jouent avec ceux du béton.


[ aquarelle, 30x42cm sur carnet Stillman & Birn aquarelle ]
La salle de conférence est incroyable avec son dôme de lamelles claires. J'ai commencé cette double-page dans le noir pendant la diffusion du film documentaire sur la construction du bâtiment. j eme suis accrochée aux points de lumière : à gauche, deux grands hublots donne sur un espace éclairé, peut-être une partie de la régie. A droite, j'ai essayé de capturer une partie de la salle, avec le public et les deux portes du fond avec les silhouettes en contre-jour. Puis la lumière s'est allumée, j'ai donc terminé mes deux croquis dans une tout autre ambiance!

mardi 19 septembre 2017

Au Lavomatic ...


En attendant que la couette soit lavée, il n'y a rien à faire au Lavomatic. Il n'y a même pas un siège ou une marche pour s'asseoir. J'ai quand même envie d'essayer se saisir les reflets et lumières des grands hublots, bercée par les mouvements des tambours.

[ aquarelle, 30x42cm sur carnet Stillman & Birn aquarelle ]

vendredi 15 septembre 2017

La performance de Liu Bolin au Centre Pompidou ...


Samedi dernier, je suis tombée par hasard sur la nouvelle performance de l'artiste Liu Bolin pour l'inauguration de sa création pour la Galerie des Enfants du Centre Pompidou. Il était en train de se couvrir le visage de vaseline (ou autre substance transparente qui évite à la peinture de pénétrer dans sa peau). Quelques instants après, il s'est mis en position devant le décor de grand gâteau coloré et les deux peintres se sont mis au travail : détails colorés sur la veste, peinture du visage en noir, quelques traits blancs pour évoquer le quadrillage...
Cela dure assez longtemps. Je mets un peu de temps à sortir mon matériel de dessin. Je commence au crayon aquarellable et à l'encre puis je finis par sortir mes aquarelles et mon pot d'eau pour évoquer les spectateurs et les nombreux photographes. Ce n'est pas très confortable, je suis débout, mon matériel est en équilibre sur le garde-corps et je me fais bousculer souvent. La vue de l’artiste est souvent masquée par le preneur de son et sa grande perche et par le ballet des photographes qui ne cessent de se déplacer.
Je n'ai pas réussi à voir l'artiste dans le bon point de vue, celui où il se font dans le décor mais j'ai passé un super moment!

[ crayons aquarellables + encre aquarelle, 13x41cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

mardi 12 septembre 2017

Questions sur l'art au Centre Pompidou ...


[ aquarelle, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]
Le parvis du Centre Pompidou est transformé par Hervé Fischer depuis plusieurs semaines à l'occasion de son exposition "Hervé Fischer et l'Art sociologique". Quel que soit l'endroit où l'on se trouve, au RDC ou au 5ème étage, on voit toujours un morceau de ce grand cercle rouge.


[ aquarelle, 13x41cm sur carnet Moleskine aquarelle ]

mercredi 6 septembre 2017

Dernières brasses avant le fermeture de la baignade dans le bassin de la Villette ...


[ aquarelle, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]
Je voulais suivre "La Fluctuat", course sur le bassin de la Villette mais je l'ai manquée...
Alors, je me suis rabattue sur la baignade en eau libre du bassin de la Villette. Il n'y avait pas beaucoup de nageurs et même si ils n'étaient pas aussi rapide que les nageurs de la Fluctuat, ce n'est pas simple à peindre!



[ aquarelle, 30x42cm sur carnet Stillman & Birn aquarelle ]

vendredi 1 septembre 2017

A la découverte du Cyclop de Jean Tinguely ...


Cela faisait un moment que j'avais envie de visiter Le Cyclop de Jean Tinguley. C'est une sculpture monumentale au milieu de la forêt de Milly construite pendant 25 ans par Tinguely, Niky de Saint Phalle, avec des oeuvres de César, Arman, Sotto, Raynaud, etc.
[ aquarelles, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]


L'intérieur de la tête du géant est visitable avec une guide qui nous présente les artistes et leurs oeuvres. Les photos sont interdites alors j'essaie de croquer au fur et à mesure tout en faisant attention aux marches irrégulières des escaliers en métal, aux grandes roues et rouages qui se mettent en mouvement dans un fracas assourdissant ou aux sièges motorisés...


J'ai emmené dans cette aventure en forêt une petite de Urban Sketchers Paris, nous nous sommes régalés!


Ce n'est pas simple de peindre la complexité de cette sculpture tout en la mettant en relation avec les arbres de l'arrière-plan... Si l'arrière plan est trop présent, il rend trop complexe la totalité de la composition. Si il n'est pas assez, on perd sa relation avec la forêt. Un véritable casse-tête !
[ aquarelles, 30x42cm sur carnet Stillman & Birn aquarelle ]

lundi 28 août 2017

Rencontres du bout du monde grâce à Urban Sketchers Paris ...


La fin du mois d’août est riche en rencontres cette année : grâce à Urban Sketchers Paris, j'ai passé un petit moment à discuter et dessiner avec Francisco de Rio (en jaune) et Joseph de Melbourne (en rose foncé). Le premier offre un joli voyage à sa mère (Paris, Venise et Rome) et le second fait escale à Paris avant de passer 2 mois dans un cours intensif de peinture. Chacun d'entre nous a fait des efforts pour parler (ou comprendre) dans la langue de l'autre ce qui a créé une conversation étrange mélangeant français, portugais et anglais!


Quelques jours avant, j'avais organisé une rencontre Urban Sketchers Paris sur la terrasse du musée du Quai Branly, ouverte exceptionnellement l'été. Nous étions une petite vingtaine, et Lapin, de Barcelone, s'est joint à nous pour dessiner ce point de vue inédit sur la Tour Eiffel.

J'en profite aussi pour essayer un nouveau carnet aquarelle : format et papier différents. Je ne suis pas sûre qu'il me convienne parfaitement car je le trouve un peu dur et rigide, il retient l'eau et permet très peu de travailler dans le mouillé. Affaire à suivre.
[ aquarelles, 30x42cm sur carnet Stillman & Birn aquarelle ]

mercredi 23 août 2017

Encore des rayures! ...


Lors d'une petite escapade à Trouville, j'ai encore peint des rayures. Les tentes de la plage de Trouville sont différentes des cabines du Havre; elles sont très colorées et bombées, comme prêtes à exploser! C'est assez drôle à peindre.
La plage est superbe mais encore plus quand le ciel est mouvementé. Dans l'aquarelle ci-dessous, on aperçoit Le Havre au lointain.


[ aquarelles, 21x60cm sur carnet Moleskine aquarelle ]